PONTRIEUX AVENIR

LE FORUM CITOYEN OÙ CHACUN PEUT S'EXPRIMER

Une réponse pourra être donnée par l'auteur du site

 

 
Chant de Marin. "J'aime Paimpol et sa falaise" par Letelegramme

Vous deviez devenir le canton de PAIMPOL, de par la volonté de vos élus vous serez celui de BEGARD,


N'oubliez pas de les remercier en mars 2014

GRAND JEU DE REFLEXION ET DE DEDUCTION ORGANISE PAR WWW.LETRIEUX.COM
Sachant que Pontrieux possède un port, que son canton a disparu et s'appelle maintenant le canton de Bégard,
comment va t-il pouvoir regagner la mer à la faveur d'un prochain regroupement d'inter-communalités ?
Réponse à : bernardillien@aol.com

 

C'est Nous qu'on a gagné...

(les plus de mille personnes qui ont signé la pétition)

ET BIEN NON PAS VRAIMENT , L'OPTION PAIMPOL AYANT ETE REFUSEE A L'UNANIMITE CONJOINTEMENT PAR NOTRE PRESIDENT DE COMMUNAUTE DE COMMUNES
ET PAR L'OPPOSITION INTERCOMMUNALE, LE PREFET N'EST PAS REVENU SUR L'OPTION ORIGINELLE ET IL PROPOSE DONC MAINTENANT LA FUSION PONTRIEUX/BEGARD, SANS POSSIBILITE DE REVENIR SUR LA PREMIERE, NOTRE CANTON RESTERA DONC IRREMEDIABLEMENT DANS LES TERRES, ALORS QU'IL AVAIT LA CHANCE DE DEVENIR LITTORAL.
LE JEU POLITIQUE LOCAL COUTERA CHER AUX CITOYENS DE NOTRE COMMUNAUTE DE COMMUNES ET C'EST DONC EUX QUI PAIERONT LES POTS CASSES.

33 délibérations communales sur 37, la proposition du préfet actuel ne réunit aucune condition (2/3 des communes et 50 % de la population, ou bien 50 % des communes et 2/3 de la population, et la totalité des EPCI favorables à 1/3 de leurs conseils municipaux. Le préfet devra entériner cet avis lors d'une prochaine CDCI , en septembre.
Le dernier critère prévoyant 1/3 des conseils municipaux, est un critère normalement façile à obtenir, or les conseils municipaux de la communauté de communes du pays de Bégard, ne sont que 2 sur 7 à avoir voté favorablement, dont une (Squiffiec) avec réserves. 2/7 étant inférieur à 1/3.
Le Préfet ayant annoncé qu'il respecterait la loi, cette fusion à 5, d'une aberration sans nom (en tout cas pour ce qui concerne notre communauté) ne se fera pas, il est donc temps que le président de la communauté de communes de Pontrieux, maire de Pontrieux, président de l'EPA, de l'EPAHD et des petites cités de caractère, mette ses troupes à travailler sur un projet plus intelligent et arrête de gaspiller l'argent du contribuable en s'efforçant de réaliser une fusion non voulue par les citoyens.
Nous remercions donc monsieur Gérard Le Caër, Maire de Bégard, et monsieur jean Ribaut Président de la communauté du pays de Bégard qui par leur comportement autrement plus démocratique que celui de Monsieur Yves Le Mouer, président de la communauté de communes de Pontrieux, maire de Pontrieux, président de l'EPA, de l'EPAHD et des petites cités de caractère, évite à notre communauté de perdre sa situation de littoralité, ce qui lui aurait causé un préjudice d'image irréversible.


O.F du jeudi 12 septembre 2013, en dernière page.

Pour le maire de Pontrieux, le littoral c'est sans valeur, pour certains américains c'est inestimable ....qui a raison ?

Monsieur le maire de Pontrieux a annoncé en réunion publique, hier jeudi 4 juillet à Quemper-Guezennec, qu'il avait envie de porter plainte contre moi car dans www.pontrieux.net , j'oublie souvent de faire suivre ou précéder son nom de ses titres, c'est-à-dire Yves le Mouer, Maire de Pontrieux , président de la communauté de communes de Pontrieux, Président de L'EPA, président de l'EHPAD , président des petites cités de caractères et j'en n'oublie peut-être…
Si un lecteur pouvait m'informer, je lui en serais reconnaissant.
Donc dorénavant sur www.pontrieux.net , je le nommerai qu'accompagné de tous ses titres…j'utiliserai évidement le copier/coller, sinon je vais y passer mes journées à la rédaction de www.pontrieux.net .
Je remarque simplement que pour quelqu'un qui de notoriété publique, tutoie tout le monde d'emblée sans même le connaître, porter une attention si soudaine à l'étiquette me semble bien étrange, et je lui ferai remarquer que mon avocat, n'a jusqu'à présent trouvé rien à redire aux propos portés sur mon site, vu que ceux-ci ne sont pour la plupart que des reprises d'articles de presse, ou de reprises d'informations publiées sur des sites gouvernementaux, moi je n'invente rien, je ne suis qu'un passeur d'informations.
B.Illien

Et je signale ici que 2013, c'est l'année européenne des citoyens.

INFO SUR LA GESTION DE LA VILLE DE PONTRIEUX

Manif à Pontrieux - les citoyens n'était pas invités à la réunion sur la fusion à 5,
c'est pourtant eux qui devront vivre dans ce futur territoire.
Vous remarquerez également que 2 réunions publiques sont organisées, une à Ploezal, l'autre à Quemper-Guezennec et rien à Pontrieux
Les élus de Pontrieux considèrent apparemment les pontriviens comme des sous-citoyens...réponse en 2014.

La Presse d'Armor du Mercredi 19 Juin 2013



Pontrieux. Yves Le Mouër, maire de la ville et président de la communauté de communes.
Quel est alors selon vous le meilleur scénario pour l'avenir du port ?
Que la gestion soit confiée à un privé ou à la CCI. Nous, à Pontrieux communauté, nous n'allons pas nous engouffrer dans un engagement où l'on sait par avance qu'il sera bien difficile de trouver l'équilibre budgétaire. Et puis, ce n'est pas notre métier. Laissons faire les professionnels qui connaissent bien le métier, qui ont les compétences et les moyens pour développer le port. Et accompagnons-les. Ce n'est pas du désintérêt de ma part mais de la lucidité.
Justement, Vincent Le Meaux reproche à Pontrieux de délaisser son port au profit du centre-ville. Que répondez-vous ?
Comment peut-on dire cela puisque j'en suis, avec une poignée d'élus, à l'origine ! En 1985, le port n'était qu'un port de commerce exploité par la Segma, il n'y avait que trois ou quatre bateaux de plaisance sur la rivière. Le directeur de l'entreprise nous indique son intention de ne plus stocker de sable en face du restaurant la Sterne, mais de le déplacer plus loin le long de la rivière, à proximité de l'usine de transformation. Avec le directeur de la Segma, j'indique à la chambre de commerce et d'industrie (CCI) qu'il serait dommage de laisser en terrain vague ces quais libérés. Il fallait valoriser cette entrée par la rivière de notre petite cité de caractère. On a eu une oreille attentive… La commune a réalisé la voirie, la CCI a empierré, et le port de plaisance est ainsi né pour s'étendre progressivement. Alors, dire aujourd'hui que je ne porte aucun intérêt au port, c'est plutôt malvenu !
Pour vous, il a alors toujours été un atout de développement ?
Oui ! Depuis le début, j'y croyais et je peux vous dire qu'on n'était pas beaucoup à y croire. Un port d'eau douce, facile pour l'hivernage et l'entretien des bateaux, en fond d'un estuaire de grande qualité, desservie par une gare… Il avait, et a toujours, de nombreux atouts.
Comptez-vous, comme il vous a été demandé, réduire la vitesse sur la route communale qui longe les quais ?
On attendait que les aménagements du terre-plein, devant les commerces soient réalisés. La question va être étudiée dans les mois qui viennent.
Et la création d'un chemin piétonnier pour faire un pont entre le port et le centre-ville ?
On souhaiterait faire un cheminement pour relier les deux, mais il faut trouver les moyens.

La vérité ne se transforme pas…elle est vérité tout simplement - une version "légèrement" différente ci-dessous.

Voici un petit texte que le commandant Yvonnou vient de me faire parvenir :

Merci pour ce contact qui me permet de rajeunir d'environ 35 années.
Oui j'étais à l'origine du port de plaisance de PONTRIEUX avec deux autres personnes en créant "Pontrieux Marine Service" dans un petit garage en face du quai avec ces deux personnes, mon associé, et Jacques BRIAND (l'ancien bosco du navire que je commandais) Pontrivien lui aussi.
La mairie avait été extrêmement réticente à ce projet à cause des responsabilités qui en découlaient pour elle, et en particulier à cause des troncs d'arbres qui dévalaient le Trieux chaque hiver. Devant ce refus nous nous sommes adressés à la Chambre de Commerce de ST BRIEUC qui nous a donné son feu vert au vu des arguments que nous y avons développés. Jacques Briand a donc pris des fonctions de Maitre de Port, et il faut lui rendre cet hommage, et mon associé et moi-même, avons installé une grue SNCF pour le levage des bateaux sur le quai. Aucune action ni réaction de la Mairie n'a été enregistrée durant cette période de démarrage. On a cependant enregistré un nombre croissant de bateaux de plaisance venant hiverner à Pontrieux et une petite structure de vie s'est installée autour de la grue malgré les réticences de certains locaux (je pense en particulier au "pratique" servant de pilote sur le Trieux). Nous avons été obligés de nous séparer de Pontrieux Marine Service et le port a bien fonctionné sans nous, Jacques Briand se chargeant de vérifier scrupuleusement les amarrages sous le contrôle de la CCI de St-Brieuc. Voila pour 1er début du port ; Je dois vous avouer que je suis fier de voir cette activité fonctionner maintenant quand mes pas m'amènent sur le Trieux.

Bien cordialement
Cdt Louis Alain YVONNOU

 

Jeudi 4 juillet 20H00 - Réunion publique sur les nouveaux territoires - Salle des fêtes de Quemper-Guezennec

À gauche la tondeuse que la Ville de Pontrieux, vient d'acheter pour 26000 €, à droite une tondeuse pro Ferrari d'à peine 100 heures de fonctionnement, plus puissante, plus performante que la Grillo, trouvée sur le net en 3 minutes chrono prix : 14950 €, soit une économie pour la communauté de 11000€, avec lesquels on aurait pû verser des primes aux employés municipaux par exemple. Mais voilà vous pensez que votre ville est bien gérée et je ne voudrais pas vous décevoir. endettement Pontrieux

POUR L'AVENIR DE VOS ENFANTS

SIGNEZ LA PETITION

Le village d'Astérix était littoral et c'est la raison pour laquelle il a pu résister aux légions romaines. Avec nos élus il va falloir commencer par le début, un peu d'histoire, un peu de géographie, la prochaine fois avant de voter peur eux, il faudra les tester, car pour représenter le peuple, il faut un minimum de culture générale et on s'aperçoit seulement aujourd'hui qu'ils ont de graves lacunes, on réparera cela en 2014.

 

Collectif citoyen apolitique
Communauté de communes
De Pontrieux

Aux élus
De cette même communauté

Lettre ouverte

Pontrieux le 8 mai 2013.

Mesdames, Messieurs les élus

Vous allez être appelés à voter avant début juillet pour la fusion à 5 cdc, le vote se fera à bulletin secret, s'il est demandé par au moins un élu.
Tout dans cette affaire indique que l'intérêt personnel de quelques uns semble prévaloir sur l'intérêt général de la population, cette décision n'est pas logique.
Ce sont nos enfants qui devront vivre sur le territoire ainsi défini, et il nous semble qu'un pays situé aux portes de la mer avec le port de Pontrieux comme accès est bien plus valorisant que d'être la grande banlieue nord de Guingamp, il est de notoriété publique que l'avenir de la terre passe par la mer, et nous avons, en nous tournant vers le nord, la possibilité d'être un territoire littoral.
Votre décision impactera de façon définitive l'économie de notre futur village agrandi, celle des commerçants, des artisans, des loueurs de gîtes, des propriétaires immobiliers enfin des personnes ayant de près ou de loin une activité liée au tourisme ou au nautisme.
Le collectif, vous demande donc de bien réfléchir avant de voter car le résultat influera sur la vie de nombre d'habitants de votre commune et il nous semble aberrant de se réfugier à l'intérieur des terres à l'heure actuelle, dans un département dont le nom évoque deux fois la mer - côtes et armor.

Les élections municipales ayant lieu l'année prochaine, nous ne voudrions pas que votre choix puisse nuire à votre réélection.

Veuillez, Mesdames et Messieurs les élus recevoir l'expression de nos plus cordiales salutations.

Le collectif citoyen apolitique.


NB : le collectif a d'ores et déjà réuni plus de 750 signatures contre ce projet de fusion à 5 cdc, tourné vers l'intérieur des terres, signatures que nous remettrons prochainement au Préfet.

Ouest-France / Bretagne / Guingamp / Pontrieux / Archives du jeudi 02-05-2013
Les élus s'interrogent sur la fusion communautaire - Pontrieux

jeudi 02 mai 2013
Lors du conseil municipal de lundi, les élus ont demandé à Yves Le Mouer, maire et président de la communauté de communes, d'apporter des explications sur la fusion des communautés de communes de Guingamp, Bourbriac, Belle-Isle-en-Terre, Bégard et Pontrieux. Ses arguments : « Les aides de l'État sont en rapport avec l'importance de la collectivité. La ressource principale est l'agroalimentaire. Le coût du transport par route est de plus en plus élevé et la création d'une gare de fret à Guingamp est une opportunité. Le bassin d'emploi est implanté en majorité en région guingampaise. Le touriste arrive par la RN 12 ou le train, mais pas par la mer. Les services sociaux sont basés à Guingamp ; nous sommes engagés avec le pays de Guingamp, notamment pour le Scot. Les communautés de communes, objet de la fusion, fonctionnent sur des bases proches des nôtres. Enfin, La circulation du train à vapeur entre Paimpol et Pontrieux n'est pas remise en cause. »

Le préfet vient de proposer la fusion des cinq communautés. Chaque conseil municipal doit donner son avis avant la mi-juillet sur le périmètre proposé.

Droit de réponse à l’article paru dans O.F du 2 mai 2013 – rubrique Pontrieux
Plaidoyer pour la fusion à 5 souhaitée par le Maire de Pontrieux.

Les aides de l’état sont en rapport avec l’importance de la collectivité, y en aura-t-il encore des aides de l’état ? Et je rappelle ici que la ville de Paimpol est plus peuplée que celle de Guingamp.
La ressource principale est l’agroalimentaire, on ne voit pas bien en quoi cela concerne le choix de se tourner vers Guingamp.
Le coût du transport par route de plus en plus élevé, et alors, la RN12, ne changera pas de place. La gare de fret ne sera pas interdite aux collectivités voisines.
Le bassin d’emplois implanté en majorité en région guingampaise, un employeur ne choisit pas ses salariés en fonction de leur lieu de résidence, il prend les meilleurs.
Les touristes arrivent par la RN12, exact, mais ils se dirigent par la suite sur le littoral que l’on aura perdu à Pontrieux, situé dans un département qui a pour nom Côtes d’Armor, un pléonasme franco-breton qui évoque deux fois la mer, côtes et Armor.
Les services sociaux basés à Guingamp, il y en a aussi à Paimpol et à Tréguier.
Enfin les habitudes de travail entre les différentes communautés, elles sont faites pour être changées, surtout quand elles sont mauvaises.
Le touriste qui se dirige vers la Bretagne cherche la mer et notre belle côte fractale, il consultera la carte avant de partir de son lieu de résidence et il privilégiera naturellement le littoral, ceci aura donc forcément un impact sur l’économie des artisans, des commerçants, des loueurs de gîtes, de l’immobilier en général.
Les « amis du port » demandent donc aux élus de la communauté de bien réfléchir avant de voter positivement pour cette fusion à 5, qui est une aberration et qui constituera un désastre économique pour notre communauté.
Une pétition contre ce projet de fusion réunit d’ores et déjà plus de 750 signatures collectées par le collectif citoyen et une pétition en ligne peut également être signée sur : www.petitions24.net/pontrieux_vers_la_mer

Bernard Illien
Pour les « amis du port »

www.facebook.com/groups:lesamisduport/
lesamisduport@groups.facebook.com

 

Relativisons, ceci est une photo de la galaxie Andromède, prise par le télescope Herschel...mais quand même, notre problème est important

LE SILENCE DES PANTOUFLES EST AUSSI DANGEREUX QUE LE BRUIT DES BOTTES

 

 

"Ca fait beaucoup marrer les gens de voir qu'on peut se moquer de la politique, alors que, dans l'ensemble, c'est surtout la politique qui se moque de nous."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

 

LE COMMUNIQUE DE PRESSE

 

LES NOUVEAUX TERRITOIRES

 

Une carte géographiquement et historiquement plus cohérente, plus porteuse d'avenir.

 



Voici la carte qui était prévue à l'origine, ça ne plaisait pas à LeMouer, ça sentait trop l'air iodé et donc il a préféré se réfugier dans les terres.

Voici, la carte qu'on aura, adieu la mer

Notes attribuées pour la gestion des communes par le site suivant :

SOURCE : http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

Plouec du Trieux...... : 16/20
Brelidy........................:
7/20
Saint-Clet ..................: 13/20
Runan.........................: 4/20
Quemper-Guezennec.: 16/20
Ploezal.........................: 1/20
........................................................Pontrieux....................: 5/20 ..(pas la moyenne : recalé avec interdiction de redoubler)

D'habitude on suit le premier de la classe, le problème à Pontrieux, c'est qu'on suit le dernier.
Et curieusement, ce sont les 3 derniers du classement qui veulent se diriger vers Guingamp-Bourbriac, ce doit donc être, une histoire de compréhension.

 

 

EN ESPERANT QUE 2014, PUISSE RESOUDRE LES PROBLEMES DE PONTRIEUX

 

 

«Les larmes de nos souverains ont le goût salé de la mer qu'ils ont ignorée», Richelieu

 

Encouragements, critiques ou informations pour cette page, mail à : info@letrieux.com


Sur cette flamme postale datant de 1985, on peut s'apercevoir qu'il existait une autre vision de Pontrieux à cette époque,
maintenant c'est la vision côté de Bourbriac qui semble prévaloir.

L'ordonnance de la marine 1681, impulsée par Colbert, qui fixe des règles qui vont désormais fonder ce que la révolution enterinera comme domaine public maritime définissant le rivage de la mer de la manière suivante :

"sera réputé bord et rivage de la mer tout ce qu'elle couvre et découvre pendant les nouvelles et pleines lunes et jusques où le grand flot de mars se peut étendre sur les grêves".

La mer est l'avenir de la terre

Il y a donc beaucoup à faire et il faut redire sans cesse que la mer est l'avenir de la terre. Elle n'est pas qu'un lieu de vacances ou un champ de courses mais avant tout, le berceau originel de notre vie, d'où tout vient et où tout retourne. Aimons la, respectons la, exploitons la avec raison et évitons de la tuer avant qu'il ne soit trop tard. Amiral Pierre-François FORISSIER.

Nous avançons en aveugle sur le chemin indiqué et décidé par Yves Le Mouer
Où cela nous mène-t-il ?


Une visite à l'église de Pontrieux est instructive et l'on peut s'apercevoir que les anciens pontriviens entretenaient de bons rapports avec la mer, et qu'eux se seraient dirigés naturellement dans le cadre de la future EPCI, vers la mer et la presqu'île, il n'y a vraiement que Le Mouer pour voir la CDC de Pontrieux se diriger vers Bourbriac et Guingamp. De toute façon, dans cette affaire il est indispensable que la population de la CdC soit consultée, l'enjeu est trop important pour s'en passer.


C'est YVES LE TROCQUER, ministre des ports et de la marine marchande, le grand homme de Pontrieux et qui était d'une famille de marins, qui doit se retourner dans sa tombe ; PAUL ANTOINE FLEURIOT DE LANGLE compagnon de LAPEROUSE originaire de Quemper-Guezennec doit faire de même dans sa tombe des îles Samoa.

 

Réforme territoriale : pour le maire, c'est non - Runan

mardi 09 octobre 2012


Lors de la séance du conseil municipal, Yvon Le Bianic a tenu de préciser sa position face à la réforme territoriale. L'avis de la commune devant être donné avant le 1 er décembre. « Cette réforme est nécessaire pour notre communauté qui dispose de peu de moyen, mais avec beaucoup de compétence et de moyen. Mais pourquoi cette obstination de la majorité communautaire de prétendre que notre bassin de vie est Guingamp. Aucune étude ne peut l'affirmer dans le domaine économique. En ce qui concerne le domaine touristique, je reste persuadé que le rattachement à Guingamp a été une erreur. Je considère que l'on pourrait construire un meilleur avenir ensemble, et pas qu'il soit imposé pour diverses raisons politico-économiques. Il n'y a aucune certitude sur les moyens financiers accordés. Les seuls leviers fiables resteront la mutualisation et l'optimisation des compétences. La logique voudrait que Pontrieux communauté soit rattaché aux communes du littoral. Cette réforme territoriale mériterait une réflexion plus approfondie. Je refuse cette réforme en l'état ».

Après Plouec-du-trieux, Runan s'exprime reste à Saint-Clet, Quemper-Guezennec, Brelidy, Ploezal à s'exprimer autrement que par la voix de Monsieur Le Mouer thalassophobe notoire, d'ailleurs je me demande quel accident de jeunesse a pu, lui provoquer ce genre de pathologie.

Et je ne peux m'empêcher de citer ici un extrait d'un poème d'Angela Duval :
Qui n’aime pas l’eau n’a pas le cœur vrai........
Qui n’aime pas la mer n’a jamais aimé le sommeil
L’engourdissement des ports où les mâts se balancent
La retombée éternelle le renom des côtes
La perle conçue dans la source des climats"

Ouest-France

"Autre projet touristique un peu spectaculaire, la passerelle pour piétons et cyclistes au-dessus de l'embouchure du Leff. C'est un dossier qui a connu de multiples revers et évolutions. Hier soir, c'était sa dernière chance, du moins dans la configuration actuelle du projet. Elle est passée, mais relativement de justesse : 39 votants, 10 contre (dont beaucoup de Paimpolais), 10 abstentions, et 19 pour.

Ce sera un pont suspendu métallique, avec des suspensions verticales à des câbles flexibles. Le prix : 700 000 €. Dont 280 000 €, à la charge de la communauté de communes. Et 40 000 €, pour la communauté de communes voisine, celle du Trieux.

« 700 000 € pour un pont, non, c'est trop », s'indigne Pierre-Yves Le Moal, de Paimpol. « Je regrette que la négociation entre les deux communautés de communes n'ait pas abouti à plus de partage », ajoute François Rebours, de Lanloup. « Cette passerelle n'est pas seulement un passage vers le territoire voisin, fait remarquer Philippe Coulau, vice-président. Elle permettra aussi de faire une boucle sur les sentiers de notre communauté. » « C'est un beau projet, mais ce n'est pas le moment », estime Jean-Yves de Chaisemartin. La discussion porte aussi sur le financement. Le vote est donc finalement en faveur du projet, qui pourrait être mis en service dès l'été 2013."

La faible participation de la communauté de communes de Pontrieux, qui a failli faire capoter ce projet s'explique facilement, puisque son président Monsieur Le Mouer est pour le tourisme du côté....de Bourbriac, on ne peut pas lui reprocher d'être incohérent dans son action, par contre l'intérêt de la population de la CdC de Pontrieux, je ne suis pas sûr qu'il soit bien pris en compte dans cette affaire...enfin la passerelle verra quand même le jour, merci à la Comunauté de Communes de Plourivo....Non, le président de la communauté de communes de Pontrieux l'a finalement fait capoter ce projet, vu que lui est pour la fusion à 5 à l'intérieur du département...une bonne paire de sabots lui suffit pour se rendre à Bourbriac...nul besoin de passerelle pour l'accès à notre belle côte...

 

Aux législatives la gauche réalise un score de 63 % sur la ville de Pontrieux et pourtant, c'est toujours Le Mouer et la droite qui prétendent pouvoir décider de notre avenir. Etonnant non !!

Ouest-France / Bretagne / Guingamp / Archives du mercredi 04-01-2012
Quels liens entre Pontrieux et le grand Guingamp ? - Guingamp

mercredi 04 janvier 2012
Vincent Le Meaux est conseiller général (PS) de Pontrieux et maire de Plouëc-du-Trieux. Il s'exprime sur la pertinence d'un rapprochement entre Pontrieux et Guingamp dans le cadre d'une intercommunalité.

« Le territoire dont je suis le conseiller général était soumis initialement à une fusion avec les EPCI (établissement public de coopération intercommunale) de la Presqu'île de Lézardrieux et de Paimpol-Goëlo, rappelle Vincent Le Meaux. Ce rapprochement soudain a été abandonné, car incompris. L'arrêté préfectoral (sur le Schéma départemental de coopération intercommunale) donne une nouvelle orientation paradoxalement inverse, en proposant l'intégration de l'EPCI de Pontrieux dans le Grand Guingamp. D'une ouverture de notre territoire au Nord et à l'Armor, désormais il est ouvert au Sud et l'Argoat. »

Et l'élu de s'interroger sur les arguments qui ont conduit à ce basculement. « Les très jeunes relations entre les EPCI du Pays de Guingamp [...], c'est un argument insuffisant, comme celui annoncée de meilleures dotations financières à un moment où les finances publiques sont tournées vers la rigueur.

« Cette orientation laisse de surcroît en suspens de nombreuses problématiques : l'idée d'un vaste EPCI n'assure pas la cohésion d'un territoire contrasté qui s'étend de Ploëzal jusqu'à Kerpert. L'EPCI de Pontrieux n'a pas de continuité territoriale avec celui de Guingamp. Le bassin de vie du canton de Pontrieux n'est pas exclusivement tourné vers Guingamp. »

« Des communes de Pontrieux communauté ont des habitudes de travail avec des communes du Pays du Trégor-Goëlo, ajoute Vincent Le Meaux, par exemple sur la gestion des syndicats d'eau de Kerjaulez et du Jaudy, et sur celle de la voirie avec le Syndicat de voirie de Tréguier. Les acteurs touristiques regrettent la fin de notre appartenance au Pays touristique du Trégor-Goëlo. [...] »

« Cette idée de constituer en priorité un Grand Guingamp me paraît donc prématurée, conclut l'élu PS. Le conseil municipal de Plouëc-du-Trieux s'y est opposé formellement à l'unanimité et la minorité de Pontrieux Communauté avait exprimé également son désaccord. »

Pour Vincent Le Meaux : « L'échéance de fin 2012 ne me paraît pas raisonnable ». Il demande d'attendre la prochaine élection présidentielle et les élections municipales de 2014 qui « seront une étape incontournable pour donner aux élus mandat pour modifier démocratiquement leur territoire. »

 

INSCRIVEZ-VOUS

 

MEMOIRE DE MES ANCÊTRES

 

 

Le 10 avril 2005 lors de la dissolution de l'APPP, le bureau de l'association offrait aux maires de Ploezal, de Quemper-Guezennec et de Pontrieux et en présence du conseiller général , Vincent Le Meaux,
2 couples de cygnes, début avril 2012, le maire de Pontrieux, sans consulter personne, comme à son habitude, prenait la décision d'enlever le couple rescapé qui se préparait à nous faire une portée de cygnons, tout cela sous prétexte que ces animaux cohabitaient mal avec le club de canoë-kayak. Je pense que le rôle du club de canoë-kayak serait plutôt d'apprendre aux enfants à cohabiter avec les animaux sauvages, c'est bien plus utile que de leur apprendre la compétition dans ce monde en crise.
Lors de mon voyage en antarctique, mon ami et moi avions des problèmes avec un léopard des mer qui voulait croquer notre annexe gonflable, nous n'avons pas fait appel pour cela à l'institut polaire pour qu'il éradique la population subantarctique des léopards des mers, nous avons réglé le problème à la bretonne avec un bon coup de gaffe sur le museau de l'animal, et pourtant ce sont des bêtes qui pèsent environ une demi-tonne, un cygne ça fait quoi, environ 30 kg et encore tout mouillé, les cygnes ne feront donc plus la joie des touristes de passage et le bassin du port de Pontrieux semblera bien vide maintenant. D'autre part je pense que le maire aurait pû attendre avant d'engager une telle action que la femelle cygne donne naissance à ses cygnons, il aurait pu ainsi revendre ceux-ci et cela aurait contribué au désendettement de notre ville qui est toujours en état de surendettement.

 

Même les phoques s'y mettent...et on ne serait pas un pays littoral..!!


Est-ce que le territoire de Guingamp et Bourbriac est compétent pour gérer une population de phoques ?


Pontrieux - Antarctique par bernardillien

Voila pourquoi, Pontrieux est un port de mer et tient à le rester

 

LE TRIEUX.COM SE LANCE DANS L'ACTION LOCALE

Cette page est donc réservée à tous ceux qui veulent s'exprimer dans ce petit pays, elle est évidemment aussi ouverte à la contreverse..dans l'état d'esprit de l'isocratie.

 

"Naviguer : c'est accepter les contraintes que l'on a choisies. C'est un privilège. La plupart des humains subissent les obligations que la vie leur a imposées."- Eric Tabarly

PAROLES DE PREFET - Ouest-France - mardi 28 février 2012 -Le préfet Rémy Thuau pense, avec juste raison, que le territoire de Pontrieux à sa place en zone côtière.

"dans un département qui, par la richesse de son territoire, la qualité du travail produit ici, ses dessertes et son dynamisme économique, bénéficie d'un potentiel formidable qu'il doit mieux exploiter pour combler un déficit d'attractivité qui n'est pas justifié".

 

 

La carte des intercommunalités des côtes d'Armor.
Pontrieux communauté, perd son accès à la mer par le Trieux, de par la volonté de Monsieur Le Mouer, et la passivité des habitants de cette communauté de communes...
Une erreur historique avait dit le maire de Paimpol...et je rajouterai que c'est également une erreur économique, géographique et écologique, excusez du peu, l'erreur est humaine, mais celle-ci participe du domaine du sur-humain.

Ce sera donc l'estuaire du Trieux, coupé en deux...une abérration ..


Un petit rappel qui prouve que la légitimité de Monsieur LE MOUER sur ce petit pays n'est pas si évidente que cela.

MUNICIPALES 2008

Pontrieux (22260)RÉSULTATS DU 1er TOUR - (09/03/2008)
Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 826
Abstentions 156 - 18.89 %
Votants ......670 - 81.11 %
Exprimés ....654 - 79.18 %


Mme Amédine LE BELLEC 422
M. André CARADEC 391
Mme Christelle MILLE 355
Mme Françoise ALLARD 364
M. Jean-François COURQUEUX 412
M. Jean-Luc LESNE 364
M. Joseph GAUBERT 385
M. Laurent DAVID 389
Mme Marie-Paule ARZUL 367
M. Michel DESLANDES 362
M. Michel MERCIER 343
M. Patrick COSQUER 345
M. Paul CHAMPALAUNE 375
M. Samuel LE GAOUYAT 340
M. Yves LE MOUER 399

 

Pontrieux n'est pas au bord de la mer pour Yves Le Mouer, pour les poulpes géants SI.
et ce sont des animaux intelligents eux.

Ouest-France le 25/2/2012

La réflexion sur la création d'une communauté d'agglomération à l'échelle du pays de Guingamp, incluant sept communautés de communes (EPCI) est lancée. Un comité de pilotage va être mis en place pour mener cette étude de faisabilité portant sur la pertinence de cette opération, sa gouvernance et la représentation de chaque EPCI en son sein. Composé de trois membres par EPCI, Pontrieux communauté a désigné ses représentants : Yves Le Mouer (président) ; Guy Connan (maire de Ploëzal) et Yvon Le Bianic (maire de Runan).

Si je comprends bien, une reflexion va être lancée et un comité de pilotage être mis en place pour se rallier à la communauté de communes de Guingamp, quand on lance une reflexion normalement c'est pour étudier diverses possibilités, à Pontrieux, il n'y en a qu'une, celle de se diriger vers Guingamp, l'alternative, c'est à dire, celle de se tourner vers la mer, vers la presqu'île, n'est pas même pas envisagée, je vois donc que la démocratie à Pontrieux c'est se plier à la volonté de Monsieur Le Mouer qui ne sera plus là de toute évidence en 2014, tandis que nous, nous serons rivés au pays de Guingamp pour le restant de nos jours...Mais je pense que les habitants de la com.com réagiront auparavant...je crois en leur intelligence.


article II de la charte de l'environnement

On peut remarquer sur cette carte que la com.com de Pontrieux forme
une excroissance géographiquement peu naturelle au nord du Pays de Guingamp.

LA PREUVE QUE PONTRIEUX EST AU BORD DE LA MER, LES DAUPHINS NE SE TROMPENT
PAS........EUX......

Ouest-France - Lundi 23 janvier 2012

A propos de la nouvelle territorialité , propos d'Aimé Dagorn

"Ce n'est pas lui (Vincent Le Meaux)à titre personnel, qui décidera. quand on pense plus à un futur poste de conseiller territorial qu'à l'intêret général [....]. Il faut arrêter de s'adresser à la population - lui comme d'autres - comme si l'on avait la science infuse alors qu'en fait, on pense à autre chose. Si l'on posait la question aux habitants de Plouëc-du-Trieux, la réponse serait sans nul doute différente. Leur réflexe est de venir naturellement vers Guingamp...."

Ce Monsieur réinvente la géographie et la démocratie en Bretagne, possible que les plouécois se dirigent naturellement vers Guingamp et alors..rien ne changera avec le futur découpage territorial.
Le préfet leur propose de classer leur territoire en zone littorale, 80 % des plouecois sont des propriétaires et Vincent Le Meaux est leur maire, il suffit de consulter une revue immobilière pour se rendre compte que les prix de l'immobilier du côté de Bourbriac et ceux de la côte, ne sont pas tout à fait les mêmes, c'est même faire insulte à l'intelligence des plouécois que de les croire capables de voter contre leurs intérêts...et puis voir la carte ci-dessus, la com.com de Pontrieux est une excroissance pas du tout naturelle au nord du pays de Guingamp, elle ne constiturait qu'un petit réservoir supplémentaire de population pour le futur territoire de Guingamp, pour faire l'appoint uniquement, alors qu'au Nord avec l'accès à la mer que représente le port de Pontrieux, elle a un rôle à jouer dans l'avenir autrement plus important.

D'autre part je constate que Vincent Le Meaux utilise les nouveaux moyens de communications et les réseaux sociaux pour consulter ses concitoyens, tandis qu'Aimé Dagorn lui, connait à l'avance le résultat d'un hypothétique vote, on a déja connu les conséquences de ce genre de comportement dans l'histoire... " la science infuse " c'est là qu'elle se trouve de toute évidence, pas chez ceux qui doutent et consultent.

Ouest-France - Lundi 16 janvier 2012

Pour Pontrieux communauté, "le bassin de vie c'est Guingamp" et alors!!! ça ne changerait rien à l'affaire si le nouveau territoire devait être tourné vers le littoral, le bassin de vie ne changerait pas de place pour autant, par contre les habitants de la com.com de Pontrieux se retrouveraient en zone de littoralité avec tous les avantages que cela représente.
Quand je pense qu'il y a eu des gens pour applaudir le discours de Monsieur LE MOUER, je me dis qu'il y a beaucoup de masochistes sur le secteur.
D'autre part on pourra noter que le grand "Démocrate" qu'il est, n'a pas voulu donner la parole au conseiller général qui lui,a un autre point de vue sur le sujet, bien triste tout ça.

Ouest-France lundi 2 janvier 2012

Nos élus préfèrent se tourner du côté de Bourbriac, plutôt que de celui de Paimpol et Bréhat, toujours sans nous avoir demandé notre avis... Le territoire de Lanvollon-Plouha et celui de Paimpol-Lézardrieux sont au bord de la mer et nos élus sont apparement hydrophobes, ils insistent auprès du préfet pour se réfugier dans les terres, qu'est-ce qui leur arrive ? une vieille peur des vikings ou des anglais qui sont arrivés à Pontrieux par la mer pour mettre à sac leur ville?, faut-il leur dire que c'est fini tout ça, la mer maintenant ne peut que nous apporter des bienfaits, Ils veulent remonter le courant, ils ignorent la flèche du temps, en tant que marin, j'ai appris à ne pas lutter contre lui mais à composer avec.

De plus, un estuaire coupé en 2 territoires, c'est pratique un territoire pour mettre les intrants et l'autre pour récupérer les algues vertes...c'est le préfet qui sera content...

Ouest-France mardi 20 décembre 2011

A propos du rapprochement des communautés de communes

"Elles peuvent aussi décider de s'unir différemment que préconisé par le préfet. La communauté de communes de Pontrieux garde par exemple la possibilité de se tourner vers Lanvollon-Plouha ou Lézardrieux-Paimpol. Dans le cadre de la loi, le préfet pourra néanmoins contraindre."
J'éspère que nos élus savent dans quelle direction se dirige le Trieux...

Ouest-France mercredi 5 octobre 2011
Qui a dit en parlant d'un port de plaisance du 22: "ça constituerait un atout extraordinaire pour le développement économique et touristique de la ville" ?
Yves Le Mouer.......Vous n'y êtes pas, il s'agit de Yannick Guégan (UMP) en parlant d'un port de plaisance à ....Lannion....alors que cette ville n'en a pas encore.

 

Nos élus à Pontrieux n'ont apparemment pas la reconnaissance du ventre, en effet, depuis plus de 25 ans date à laquelle je suis arrivé dans ce village avec mon bateau de l'époque je me suis aperçu que cette ville n'a vécu qu'avec la SECMA puis AGRIVA maintenant, deux sociétés qui ne doivent leur prospérité qu'à la mer en ponctionnant celle-ci de ses sédiments marin (le maërl et le sable coquillé), et maintenant de voir cette communauté de communes tourner le dos à la mer.... j'en appelle à NEPTUNE (ou au préfet) qui sûrement réglera le problème un jour....

Un estuaire étant un endroit extrêmement sensible, il serait souhaitable qu'il soit géré par un seul territoire. Un seul territoire pour gérer les estuaires du Trieux et du Jaudy serait l'idéal comme le souligne plus bas le maire de Pleudaniel...mais bon...

Si l'on veut régler le problème des algues vertes, il faudrait que le nouveau territoire qui doit être défini ces jours prochains comprenne l'estuaire du Trieux dans son ensemble, de Bréhat à Pontrieux.
Je précise également que sur les anciennes cartes marines le Trieux est encore appelé "rivière de Bréhat", quoi donc de plus logique que d'acquiescer à la proposition du Préfet.

Un changement de cultures pourrait se faire, retour du lin, de la luzerne, il exite des procédés de déssication de celle-ci pour l'alimentation du bétail.

NDLR

l'avenir se trouve du côté de la mer, l'énergie même nous viendra de celle-ci

Voici ci-dessous les méta-names du site officiel de la ville de Pontrieux, vous pouvez constater que dans ceux-ci, le port n'existe pas, alors que celui-ci est le principal atout de cette petite ville et l'instrument de son avenir, ceci est me semble-t-il bien révélateur d'un certain état d'esprit....Un refus d'avancer vers un avenir possible, et c'est une des raisons pour lesquelles les navigateurs plaisanciers arrivent encore dans notre port...par hasard.

<meta name="description" content="Le site Internet de Pontrieux s&#8217;adresse aussi bien à vous, Pontriviens, qui y trouverez des informations sur la vie municipale, les démarches administratives, les commerces, les artisans, les services, les animations&#8230; qu&#8217;à nos Visiteurs qui pourront y découvrir les nombreux atouts de notre Cité accueillante, et qu&#8217;aux Internautes qui, en « surfant », découvriront que Pontrieux existe et auront le désir de nous rendre visite. Petite Cité de Caractère de Bretagne, Cité fleurie, Cité des Métiers d&#8217;Art, Cité des Lavoirs, Pontrieux, négligemment étendue le long du Trieux, propose un patrimoine riche et varié : Eglise, Tour Eiffel, Lavoirs, Fontaine&#8230;, et des animations d&#8217;une grande diversité : Promenades en barques, Train à Vapeur, Calèche, Fête des lavoirs, Fest-Noz, Marché d&#8217;antan, Festival de musique mécanique, du chocolat, du jouet ancien... Je souhaite que ce site, qui sera régulièrement mis à jour, destiné donc à évoluer et à se transformer, permette une véritable interaction entre la Municipalité, les Pontriviens et les Visiteurs. Bonne découverte ! Yves Le Mouër Maire de Pontrieux " />



Pensez par vous même.

DÉFINITION DU "LIBRE PENSEUR"

"Libre penseur" ne correspond à aucune définition officielle c'est un terme employé par opposition aux "conditionnés à croire".
Tout le système de société a toujours été basé sur la direction d'une masse par quelques uns qui avaient intérêt à conserver cette masse assujettie à leur volonté.

A cet effet ils ont usé de la superstition puis de la religion enfin de la politique et des grandes théories sociales ou économiques.

Ceux qui dirigent ont donc toujours utilisé comme base l'enseignement à travers le catéchisme ou la scolarité pour commencer le conditionnement des jeunes enfants le plus tôt possible.

Les "conditionnés à croire" ont donc été victimes autant du berceau culturel (la société qui les entoure) que de l'environnement familial puis de l'enseignement officiel (l'histoire présentée).

Le libre penseur est celui qui a pris conscience de ce conditionnement puis s'en est débarrassé peu à peu en développant trois qualités essentielles à la libre pensée:

d'abord le scepticisme (douter de l'élément mais aussi de chacun des éléments-source ayant participé à sa création) ensuite le refus absolu de toute autre autorité que sa propre raison (même si celle-ci l'oblige à aller contre les conformismes ou les dogmes admis par tous) enfin la simple logique.
Pour ces raisons il n'accepte pas facilement qu'on veuille lui en imposer sans explication:
il veut comprendre dans quelque domaine que ce soit.

Le libre penseur est aussi celui qui n'hésite pas sur les sujets qui l'intéressent à pousser loin ses investigations
afin d'obtenir ce qui s'approche le plus de la certitude mais en restant pleinement conscient que cette certitude n'a rien d'absolu c'est à dire qu'il conserve encore un doute quant aux conclusions de sa propre raison.

Le leitmotiv majeur de sa raison est le "bon sens"ce qui l'amène à avoir une tendresse particulière pour Thomas Paine et Voltaire, un profond mépris pour la politique et les gouvernants et une tendance forte à l'humanisme.


Ajoutons encore qu'aujourd'hui il est de ceux qui ne croient pas obtenir de véritables informations en allumant un poste de télévision.
Ajoutons aussi qu'il ne trouve pas facilement d'interlocuteurs qui lui ressemblent ce qui l'amène souvent à se sentir "différent" "isolé".


Pontrieux, 30 ans que le pouvoir est sans partage, même dans les pays arabes on ne supporte plus...Ici à Pontrieux ceci semble normal..

Un petit notable local me lancait, il y a quelque temps déjà " mais, Bernard...pourquoi faire de la politique...dans un village de 1000 pékins...", mais justement pour s'occuper de ce qui nous concerne, aurai-je pû lui répondre..j'ai préféré passer mon chemin, j'étais à l'époque en route pour l''Antarctique sur un bateau de moins de 10 mètres...j'avais donc autre chose à faire. Un autre me répondait un jour, alors que je faisais état du peu de cas que la commune apportait à son port : " ça ne nous interesse pas"...ah bon...c'est qui "nous" ? je n'ai pas vu passer le "référendum" ....Il y a donc une caste locale qui s'arroge l'exclusivité du pouvoir...évidement depuis 30 ans...sans partage.

Le 1er juillet 2011

Voici le mail que j'ai envoyé aux mairies de Pontrieux, Ploezal et Quemper-Guezennec le 24 juin dernier.

Bonjour


3 cygnons sont nés il y a déjà quelques jours au Moulin Richel, après renseignement auprès de la ferme de Beaumont l'endroit ou j'avais acheté les 2 couples de cygnes à l'origine, il est impératif de les baguer et de les éjointer le plus rapidement possible si l'on veut qu'ils restent sur le bassin, comme les cygnes appartiennent aux mairies de Ploezal, Quemper-Guezennec et Pontrieux, il faudrait qu'une action rapide soit menée, ne serait-il pas possible de la confier au cabinet vétérinaire ?
je précise que les bagues sont des bagues fermées, et que si l'on attend trop longtemps, il sera alors impossible de les passer.
Je vous joins les coordonnées de la ferme de Beaumont ci-dessous, ils vendent ce type de bagues, mais je pense que le cabinet vétérinaire doit avoir également le moyen de s'en procurer.

Bien cordialement

Bernard Illien

Pas de réponses, pas d'actions à ce jour...

Jeudi 8 septembre 2011 : une réponse, elle est venue du cygne mâle, il aurait, nous dit-on noyé ses 2 cygnons....(mais au vu des évènements ultérieurs, on peut en douter..)

 

Letrieux.com est pour latome...de Savoie uniquement

Il y a d'autres solutions

Ouest-France 25 août 2011
Pontrieux communauté refuse le projet du préfet - Pontrieux


Les élus de Pontrieux communauté, réunis mardi en conseil communautaire, ont rejeté la proposition de réforme territoriale du Préfet, qui prévoit le rattachement à la communauté de communes de Paimpol. Les élus estiment toutefois qu'une réforme, conduite autrement, serait nécessaire. Yves Le Mouer précise que cette décision ne constitue qu'un avis qui va être discuté en commission plénière en préfecture et que seul le préfet a le pouvoir de décision.

Pontrieux Communauté doit-elle s'engager dans une réforme territoriale ?

Oui à l'unanimité. Pontrieux communauté compte environ 5 700 habitants et le seuil de viabilité d'une intercommunalité est estimé à 5 000 habitants. Cette marge est jugée trop étroite et, à court terme, une obligation de fusionner avec une autre collectivité serait prononcée.

Acceptez-vous la proposition du Préfet ?

Non à l'unanimité. Le schéma de coopération intercommunale proposé par le Préfet prévoit le rattachement Pontrieux communauté à la communauté de communes de Paimpol. Les élus n'y voient aucun intérêt.

Souhaitez-vous un rattachement à la communauté d'agglomération de Guingamp ?

Favorable : 15 ; contre : 7 ; abstention : 1. Pour les élus de la majorité, le bassin de vie est sur Guingamp et Pontrieux communauté est déjà impliquée dans la politique du pays de Guingamp.

Le but est de constituer une entité territoriale compétitive entre celle de Saint-Brieuc et de Lannion. Vincent Le Meaux, maire de Plouëc-du-Trieux et élu de l'opposition, réfute cette proposition : « Les délais d'études sont trop courts pour une décision qui va engager l'avenir de la population. »

Apparemment nos élus se sentent mieux à la campagne qu'en bord de mer.....pourtant l'air iodé y est plus sain...non!!

QUI PENSE PEU, SE TROMPE BEAUCOUP! - Léonard de Vinci

Le 29 juin 2011

Ouest-France

samedi 18-06-2011
Regroupement de communautés : « L'idéal serait d'être à cinq » - Pleudaniel


Lors du conseil municipal, jeudi soir, le point a été fait sur les discussions concernant le regroupement de communautés de communes proposé par le préfet (regroupement avec Tréguier et La Roche-Derrien dans un premier temps, Paimpol et Pontrieux, ensuite). Le maire, Didier Rogard a fait le compte-rendu de la rencontre entre les maires de la communauté de la presqu'île et quelque uns de ceux des communautés des Trois rivières (Tréguier) et du Pays-Rochois : « Il n'y a pas eu de discussion possible. Ils ne veulent pas se regrouper avec nous parce qu'ils ont peur d'être aspirés ensuite par Paimpol. Il a dû y avoir une guerre entre le Trégor et le Goélo qui m'a échappé ! Ils veulent aller avec Lannion plus tard. Mais nous, nous n'avons rien à faire avec Lannion. Qu'est-ce que pèserait Pleudaniel dans ce grand regroupement ? L'idéal, pour moi, c'est un regroupement à cinq (Tréguier, La Roche-Derrien, Lézardrieux, Paimpol, Pontrieux). C'est cohérent géographiquement, économiquement et équilibré avec les deux pôles Tréguier et Paimpol. »

« La presqu'île a toujours été liée aux deux côtés, avec les coopératives agricoles et les collèges et lycées », remarque Thierry Loas. « Et maintenant le Schéma de cohérence territoriale (Scot) qui regroupe Paimpol, Lézardrieux et Tréguier et qu'ils ont d'ailleurs voté », ajoute le maire. « On ne peut pas en faire une question de personnes, car ce regroupement c'est pour vingt ans, alors que les élus actuels ne seront peut-être plus là dans trois ans », commente Magali Guillou.

Territoire : les élus rejettent le projet du préfet - Pontrieux

mercredi 29 juin 2011 - Ouest-France

Le conseil municipal s'est réuni lundi soir. La réforme territoriale proposée par le préfet est rejetée et le rattachement à Guingamp agglomération est souhaité.

Yves Le Mouer a présenté le projet du préfet sur la réforme de la coopération intercommunale qui prévoit le rattachement de Pontrieux communauté à la communauté de Paimpol, la dissolution du syndicat de gestion du collège et le rattachement de celui pour la construction de la gendarmerie à Pontrieux communauté. Yves Le Mouer, après avoir expliqué les démarches engagées, dans l'urgence, avec les collectivités voisines, expose les inconvénients de se tourner vers Paimpol et les avantages de se rattacher à Guingamp agglomération. Cette dernière constitue pour les Pontriviens leur bassin de vie, d'emploi, de santé, d'éducation et de commerce. La continuité de ce nouveau territoire se dessine également avec la commune de Trégonneau, favorable à un rattachement à Guingamp et celle de Squiffiec à Pontrieux communauté. Seul Laurent David est favorable à un rattachement à Paimpol, quatre élus s'abstiennent et huit sont contre la proposition du préfet. Quand au rattachement à Guingamp agglomération, si cette communauté se met en place, 11 élus sur les 13 présents sont favorables (un contre, une abstention). Les décisions concernant les deux syndicats à vocation unique sont adoptées à l'unanimité.

Un seul visionnaire donc dans cette équipe municipale, c'est peu.

Il me semble que pour une décision qui engage aussi durablement l'avenir de notre petit pays, il serait pour le moins nécessaire que la population soit consultée, car au vu des dernières élections le conseil n'est plus très représentatif de la population de Pontrieux. Pour la petite histoire, essayez de trouver à Guingamp une carte postale de Pontrieux, port de mer.
Le trieux.com est d'accord avec le préfet, Pontrieux est un port de mer et son avenir se trouve du côté de celle-ci.

Les pontriviens se demanderont après pourquoi ils n'arrivent pas vendre leurs maisons....La mer c'est plus vendeur, il me semble...pas pour tout le monde apparemment, et que penser des artisans de notre petit pays qui vont se retrouver à la campagne alors qu'ils ont une chance d'être au bord de la mer et de mieux vendre ainsi les produits de leur industrie.

D'ailleurs on peut se demander qu'elle est la légitimité d'un conseil constitué en grande majorité de retraités, pour prendre une décision qui impactera de façon définitive le futur de notre petit pays, il serait pour le moins séant d'effectuer une enquête d'opinion auprès des jeunes de ce canton qui eux, subiront les conséquences d'une telle décision.

Pour info, le résultat des élections aux dernières cantonnales sur la ville de Pontrieux


Inscrits : 743
Abstentions : 252- 33.92%
Volants : 491- 66.08%
Blancs : 10- 2.04%
Exprimés: 481- 97.96%

Vincent Le Meaux
Parti socialiste
Voix %
261-54.26

Guy Connan
Union pour les Côtes-d'Armor
Voix %
199- 41.37

Juan Pomares
Parti communiste français
Voix %
21-4.37

DONC, V U LA NON-REPRESENTATIVITE DES ELUS A PONTRIEUX, C'EST AU PREFET ET AU PREFET SEUL DE DECIDER DU FUTUR DECOUPAGE TERRITORIAL.

N.D.L.R

Dans le même journal dans la rubrique Paimpol

"Pontrieux commetrait une erreur historique en tournant le dos à la mer "

J.Y de Chaisemartin - Maire de Paimpol.

Nous n'en sommes pas à une erreur près à Pontrieux, mais celle-ci serait de taille....

Je rappelle ici le texte du discours de Jacqueline Tabarly à l'occasion de l'hommage donné à son mari.

quote

Il n'est pas courant, ici, que les femmes prennent la parole. Je ne voulais pas m'exprimer mais il me pousse aux épaules. Je serai donc la voix de mon mari pour vous transmettre deux messages.

D'abord, la mer n'est pas méchante, la mer l'a pris, elle ne l'a pas volé. Elle n'a été que le moyen pour lui de revenir dans la maison du Père. Elle est la matrice dans laquelle il est retourné. Et vous ne retrouverez pas son corps. La mer n'est pas méchante, elle est source de vie.

Mon mari aimait beaucoup, passionnément, la France, la mer et les bateaux. Il était très fier d'avoir servi la France, la mer et les bateaux dans cette arme qu'est la marine et qui représentait sa deuxième famille. Mais parce qu'il aimait la France, la mer et les bateaux, mon mari regrettait certaines choses. Il me disait souvent qu'il n'aimait pas que les Français ne voient en la mer que des plages pour s'amuser et du poisson à manger. Et aussi, des bateaux pour s'amuser. Ça n'est pas ça, la mer, me disait-il. La mer peut être source de vie, de puissance, de force et d'alliance entre les hommes. La France n'a jamais été aussi grande que lorsque ses bateaux de guerre comme de commerce allaient sur l'eau pour son plus grand rayonnement. Mais il y a de cela très longtemps. Et depuis trop longtemps, nos gouvernants, quels qu'ils soient, ont tourné le dos à la mer. Les Français sont des terriens. Et pourtant, ils ont des côtes, ils ont des bateaux.

Comme il était également un Européen convaincu, il disait : la France a un rôle à jouer dans l'Europe. " Et elle peut, avec les autres pays, faire l'Europe en mettant au service de cette Europe ses canaux et ses marines. Vous qui l'avez cru, qui l'avez suivi., vous qui saviez que sa parole était d'or, parce qu'il ne s'est jamais dédit, qu'il n'a jamais menti, qu'il a toujours été l'homme que vous croyiez qu'il est et il le demeurera toujours, écoutez ce qu'il vous disait.

Il aimait la France, il aimait la mer, il aimait ce lien qu'était le bateau entre la France, la mer et les hommes.

Je ne sais pas bien parler et vous transmettre ceci. La France, pour lui, avait un rôle à jouer dans le monde à venir et ceci par la mer et par la marine.

J'ai parlé pour lui, ici, haut et clair


Jacqueline Tabarly

Unquote

Le 6 juin 2011

Lu, dans un hebdo local au sujet du futur découpage des communautés de communes " Pontrieux penche du côté de Guingamp" c'est à dire du côté de la terre..Je n'ai vu pourtant aucune enquête d'opinions passer, c'est sûrement parce que je suis distrait, d'autre part il faut remarquer que pencher du côté de la terre est plus dangereux que pencher du côté de la mer, car en cas de chute on se fait plus mal dans le premier cas....

 

D'ailleurs, je ne comprends pas qu'avec tous les marins que nous avons à Pontrieux, on
veuille se tourner vers la terre.

 

Source Ouest-France

Lors des questions diverses abordées au conseil municipal de lundi, Yves Le Mouer a informé les élus d'un courrier qu'il a reçu d'une personne appartenant à l'opposition. Ce document porte sur la pose gratuite par le personnel communal de banderoles, annonçant un événement privé. En l'occurrence, il s'agirait de l'opération portes ouvertes au collège Notre-Dame-des-Fontaines. L'auteur du courrier demande que le temps passé par le personnel communal soit facturé. Le maire rejette catégoriquement cette disposition.

Commentaire :

Et pourquoi donc le maire rejette t'il catégoriquement cette disposition, cette personne avait entièrement raison, nous sommes encore dans un état laïque que je sache....

Source : Ouest-France.

Voirie. Réfection de la chaussée à hauteur de la Secma, en Quemper-Guézennec, sur 430 m est estimé à 54 000 € par ING Concept.

Atelier relais. Sa construction sur la zone d'activité du port à Pontrieux (atelier peinture et décoration d'intérieurs) va être lancée pour un coût de 187 310 €.

Guides touristiques. Dans le cadre de la stratégie du développement touristique, trois guides thématiques vont être édités : l'un sur l'hébergement, le second sur la restauration, le troisième sur les activités loisirs et du patrimoine pour un coût de 9 700 €.

Eau et assainissement. L'extension du réseau assainissement collectif sera réalisée à Saint-Clet, secteur de Penn-ar-Croas-Hent, estimation 72 250 € (hors honoraires), en prévision de dix branchements. La maîtrise d'oeuvre, pour les réseaux d'eaux usées des lotissements rue des Quatre-Vents à Ploëzal et des Lilas à Plouëc-du-Trieux, est confiée à l'entreprise AT Ouest de Lannion.

En remerciement :

Ce pourrait être un coup dur pour le port de Pontrieux et, plus globalement, pour la région. Le groupe Roullier (basé à Saint-Malo) envisage de centraliser dans la Cité des Corsaires les services administratifs de sa filiale Agriva, basée à Quemper-Guézennec, sur le port de Pontrieux. Soit 28 salariés. Spécialisée dans les fertilisants pour les sols à base de maërl et de sable coquillier, Agriva est la deuxième entité de fabrication d'engrais du groupe.

Déjà en 2005, Agriva avait vu son équipe commerciale quitter les rives du Trieux pour rejoindre le groupe à Saint-Malo.

Auparavant il y avait un tapis roulant,
quelle économie pour cette entreprise, Merci monsieur Le Mouer.

Commentaire :

43.190 € à charge de la communauté de communes pour refaire une route qui est dégradée uniquement par un chantier privé, ceci par le passage incessant de bulls chargés de sable, j'espère que les pontriviens et les autres habitants de la com.com seront interessés aux bénéfices de cette société en contrepartie... De plus c'est généreux pour une commune en état de surendettement, car en effet à partir d'un endettement supérieur de plus de 2 fois la moyenne de la strate, une commune est en état de surendettement. Je propose que la communauté de communes achète également l'engin et mette à disposition d'Agriva un employé communal ainsi la boucle sera bouclée.


.AGRIVA - Pontrieux (22) - CA : 59.010.000 € - 80 pers.

 

Source : Ouest-France

Lors de la réunion du conseil municipal, les élus ont décidé à l'unanimité de lancer les travaux ou les appels d'offres des opérations, inscrites au budget primitif 2011.

Travaux. Aménagement de l'Eco point de Kerpontou par le personnel communal, montant des fournitures 4 000 €. Mise en place d'un coffret électrique au local de Kerpontou (405,10 €) par les établissements Philippe Michel de Pontrieux. Changement des menuiseries extérieures du local des aînés (9 974,05 €) par l'entreprise G.O.H de Pontrieux. Réfection de la toiture des toilettes du local des aînés (4 064,07 €) par l'entreprise Huet de Quemper-Guézennec. Fourniture et pose de rideaux dans la salle du conseil municipal (3 098,92 €) par l'entreprise Joseph Gaubert de Pontrieux.

Lancement d'appels d'offres. Remplacement des menuiseries à l'école Les korrigans. Réalisation d'une chape étanche au local de Caraco. Réalisation de la voirie du lotissement communal du Clos du Guelzic financée par emprunt amortissable par la vente des lots restants (11/28 à ce jour).

Commentaire :

3000 € de rideaux pour la salle du conseil municipal, à ce prix là, il est interdit de se moucher dedans....Et même remarque que plus haut...surendettement

Trouvé sur la toile à propos d'Agriva Pontrieux : cliquez

Ce qu'est la vraie démocratie par scoplacatalyse